CONGO – CAMEROUN

 
Produit épuisé
 
Lot : 35
Estimation : 5 000-8 000 €

Album « Mission Moll, Congo Cameroun, 1905-1907 » :
Femme Moudan, Femme Paudé, village, danse de femmes Bayas, féticheur Baya, petits métiers, joueur de harpe, coiffure Baya, Chef Abba, tam tam Labbi, Fantasia, Chef de Koundé, Peul, Chutes du Pou, chef Laka, femme Laka, Pays de Léré, construction d’une case, retour des plantatins, pêcheurs, cavaliers Moudan, ferme Toubouri, porteurs, tribu des Toubouris, le Chari, rives du Tchad, Bas Niger.
Album comprenant 146 tirages argentiques d’époque, dédicace « A mon vieil ami Crépy, en souvenir des bonnes heures vécues avec lui. Moll. 23/6/09 » sur la page de garde. Titre frappé sur la couverture.
Images : 6 x 8 cm à 27 x 21 cm ; album : 42,5 x 35 cm

On joint : 1 tirage Femme Moudan et 1 courrier de Brazzaville le 11 août 1909 du Commandant Moll à Mr Crépy.

Provenance : Collection Gérard Lévy, Paris.

 

Le Commandant Henri Moll (1871-1910) fut chargé en 1905 par le gouvernement français de délimiter, de concert avec une mission allemande, la frontière du Cameroun et du Congo. Pendant 18 mois, à pied, Moll a parcouru cette frontière parmi les peuplades hostiles. Cette mission fut réalisée avec le capitaine von Seefried et le lieutenant von Reitzenstein. L’accord sur les frontières fut signé le 18 avril 1908 à Berlin.
« Chargés de recueillir des informations sur l’organisation économique et sociale de la région, ils s’intéresseront également de près aux coutumes des indigènes. Les appareils photographiques emportés dans leurs bagages se révéleront alors de précieux alliés. Résolu à ne jamais utiliser les armes, Moll parvient à amadouer les tribus les plus farouches. Un tel respect lui garantit souvent l’accueil chaleureux des peuplades dont il traverse les territoires. La mission effectue ainsi un séjour prolongé chez les Baya. N’ayant jamais vu de Blancs, ces indigènes se montrent d’abord terrifiés, puis ils invitent les Français à entrer dans leurs villages, constitués de huttes rondes coiffées de toits pointus. Parfois, à la lueur des brasiers, ils vont jusqu’à les convier à des spectacles où les danses et les chants s’effectuent au rythme des tam-tam. Au gré des semaines, les jours ne se ressemblent pas et le convoi s’émerveille devant l’incroyable diversité ethnique qui s’offre à eux. A son retour, Moll constitue plusieurs exemplaires de l’album des photographies de la mission dont un est conservé à la Société de géographie. Présenté dans une somptueuse reliure, un exemplaire en est remis au président Armand Fallières ainsi qu’à l’empereur Guillaume II. » Antoine Lefébure et Séverine Charon.

Vente :